J’évolue depuis 15 ans dans l’industrie et l’automatisme ce qui a formé ma vision d’ensemble sur les différents métiers et composants utilisés dans l’industrie. Témoin de l’accélération des évolutions technologiques qui ont traversé l’industrie ces dernières années, je porte un regard renouvelé et enthousiaste sur l’Edge Computing qui est en train de révolutionner l’internet des objets.

L’Edge Computing : un pont entre l’IT et l’OT

L’Edge Computing peut être défini comme un ordinateur se trouvant à la périphérie du cloud et du réseau du site de production industriel. L’Edge Computing jette un pont entre deux mondes, en facilitant la convergence de l’applicatif entre la partie cloud et le site de production, autrement dit entre des systèmes d’information d’entreprise «IT » et des systèmes d’information industriels « OT ». Le décloisonnement entre ces deux mondes représente un enjeu stratégique pour les groupes industriels.

L’Edge Computing est encore assez récent et il est souvent confondu à tords à d’autres technologies comme les passerelles MQTT ou les routeurs. Or, ces derniers vont simplement acheminer les données d’un serveur à l’autre tandis que les passerelles vont juste traiter les données en local et assurer des conversions de protocoles simples.

Une alternative complémentaire au cloud

Les serveurs Edge vont offrir la puissance de calcul nécessaire pour agréger un important volume de données et surtout, sélectionner à l’aide d’un logiciel d’analyse les informations utiles qui seront ensuite envoyées au cloud. Les avantages par rapport au cloud deviennent alors évidents !

Le cloud peine encore à s’imposer dans le monde industriel pour les difficultés qu’il présente en termes de connectivité, de sécurité et son coût de stockage et de traitement des données. L’Edge Computing opère le filtrage des données pour n’envoyer dans le cloud que celles qui auront été sélectionnées, ce qui permet de réduire considérablement les coûts mais aussi le temps de latence entre la collecte et la restitution des données. En effet, ce qui caractérise aussi l’Edge Computing, est la rapidité avec laquelle il restitue les données puisqu’il les analyse au cœur même de l’atelier, au plus près des processus de production.

L’acheminement des données vers le cloud présente potentiellement des failles exploitables par les pirates informatiques. Les serveurs Edge, en intégrant des solutions de protection telles que les firewalls, agissent comme un premier rempart pour les équipements et composants qu’ils prennent en charge.

Un levier de digitalisation

L’Edge Computing est accessible même aux PME/PMI, et leur permet de faire évoluer leurs infrastructures existantes vieillissantes afin d’initier leur voyage vers la transformation digitale. Il permet également aux plus grands groupes de lancer des lignes pilotes pour un projet de transformation plus ambitieux.

Il est tout aussi adapté à des sites de production isolés, comme les champs photovoltaïques et les sites pétrolifères offshore par exemple, en assurant le point de connexion avec le cloud. Et parce qu’il révolutionne l’Internet des Objets, l’Edge Computing trouve son application dans de nombreux secteurs où les systèmes sont interconnectés et communicants, comme la Smart City et la Smart Mobility par exemple, pour répondre aux enjeux d’une économie mondiale en voie de digitalisation.

© 2019 Stratus Technologies.