L’industrie 4.0 impose une réorganisation des moyens de production. C’est dans cet environnement que l’Edge Computing est une réponse aux enjeux de transformation des entreprises industrielles. Cette méthode traite et analyse les données à la périphérie du réseau offrant un gain considérable de temps de latence entre la collecte et l’analyse des données. L’Edge Computing favorise ainsi la productivité des entreprises. Leurs activités désormais fortement interconnectées produisent de plus en plus de données décentralisées. Cette masse de données pose alors légitimement la question de la sécurité industrielle. Sans réelle politique de sécurité, quels risques encourent les entreprises ? Et comment déployer aisément une politique de sécurité si elle s’avère bien nécessaire ?

Les entreprises industrielles, cibles d’attaques numériques et physiques

Les risques croissants et les conséquences des cyberattaques laissent penser que les industries ont beaucoup à perdre. D’autant que certains facteurs augmentent ces risques de sécurité. Par exemple, l’obsolescence des applications hébergées dans le système Edge ou encore l’acheminement des données sélectionnées par l’Edge Computing vers le cloud. Ainsi, la moindre faille de sécurité dans l’équipement Edge Computing impacte successivement les infrastructures de production puis les chaînes d’approvisionnement. La performance ainsi amoindrie du système influencera directement les résultats de l’entreprise à la baisse.

La sécurité physique constitue un aspect moins anxiogène pour les entreprises industrielles. Pourtant, les violations physiques de données restent courantes et ont des conséquences désastreuses sur les activités.

Des solutions de sécurité fiables et simples à déployer

Une politique de sécurité viable doit inclure la cybersécurité et la sécurité physique. L’aspect physique fait appel à des mesures telles que le contrôle d’identité dans les zones critiques, la gestion des accès et des habilitations ou simplement au verrouillage des meubles contenant des données sensibles.

Une des bonnes pratiques en cybersécurité dans un environnement Edge Computing consiste simplement à instaurer un calendrier de mises à jour des logiciels au regard de leur niveau de criticité.

Heureusement, des solutions innovantes du marché se développent aujourd’hui, prévenant des failles présentes dans les équipements connectés. Ces solutions sont conçues pour s’adapter à n’importe quel environnement de production et restent aussi simples à déployer qu’à maintenir. L’objectif est de permettre aux industries une prise en main autonome, rapide et accessible tout en garantissant une haute protection de leurs données.

L’Edge Computing exige donc d’établir des politiques de sécurité numérique et physique complètes. La simplicité de déploiement des mesures de sécurité est rendue possible grâce aux fonctionnalités spécifiques qu’offrent certains produits du marché.

© 2020 Stratus Technologies.